Hadrien Muller, avocat préjudice

Avocat spécialisé en préjudice corporel

Diplômé en évaluation des traumatismes crâniens

Avocat du dommage corporel à Paris : préparez votre premier rendez-vous

Après un accident, vous avez besoin de tous les appuis possibles pour vous reconstruire. Y compris celle d’un avocat du dommage corporel (à Paris) qui vous aidera à obtenir réparation, avec une indemnisation suffisante. 

Cette démarche n’a rien d’évident ou de banal (de la procédure d’indemnisation à la consultation d’un avocat). Quoi dire et à qui, quels documents préparer et où les obtenir ? Rassurez-vous, voici un guide pour bien préparer votre premier rendez-vous, au cabinet de votre futur avocat.

Avant le premier rendez-vous avec un avocat du dommage corporel à Paris : les premiers pas 

Si vous avez été victime d’un accident ou d’une agression qui a entrainé des dommages corporels, vous avez besoin d’être défendu(e).

Les moments qui suivent ce choc peuvent être difficiles, physiquement et psychologiquement. Sur le papier, toute victime de dommage corporel a le droit à une indemnisation juste mais, malheureusement, c’est rarement simple à obtenir. Un avocat spécialisé dans le droit du dommage et préjudice corporel vous apportera le bon soutien (et surtout une bonne défense). Vous avez prévu d’en contacter un : voici ce qui va se passer dans un premier temps.

Le premier contact

La première « consultation », par mail ou par téléphone, est très importante.

Ce premier contact lors duquel vous vous présentez permet à l’avocat de prendre connaissance de votre situation. Accident ou agression, êtes-vous une victime évidente ou faudra-t-il le démontrer au tribunal, où en est votre procédure d’indemnisation, avez-vous déjà été contacté(e) par un assureur… Ces premières informations vont déterminer la suite : c’est à ce moment que l’avocat saura s’il est en mesure d’intervenir.  

Quelles questions vous posera un bon avocat ?

Ne vous inquiétez pas si l’avocat vous questionne beaucoup, au contraire. C’est dans votre intérêt. Mieux il cernera votre situation, mieux il pourra vous aider.

Lors du premier rendez-vous avec votre avocat, vous pouvez expliquer en détail ce qui vous est arrivé et où vous en êtes aujourd’hui. Il (ou elle) est là pour vous écouter et éventuellement cadrer cet entretien pour tirer un maximum d’informations susceptibles de vous aider par la suite. Une victime de traumatisme crânien lourd risque d’être assez désorientée, d’avoir des difficultés à s’exprimer ou à se rappeler. Vous pouvez vous faire accompagner d’un proche lors de vos rendez-vous (famille, ami, conjoint, collègue…).

Votre dossier doit être le plus complet possible pour que vous puissiez réclamer l’indemnisation de chacun de vos préjudices. C’est donc ce que fait votre avocat dès le premier rendez-vous : balayer tous les postes de préjudice à indemniser.

Il pourra donc vous demander des choses comme : vous souvenez-vous de l’accident ? Comment vivez-vous actuellement ? Quelle est votre situation professionnelle ? Qui prend soin de vous en ce moment ? Y a-t-il quelqu’un qui vous aide à faire vos courses, vous déplacer, voire faire votre toilette et vous habiller ? Votre domicile est-il adapté ? Pouvez-vous prendre une douche seul(e), les portes sont-elles assez larges pour faire passer un fauteuil roulant si besoin, y a-t-il des marches à monter, un ascenseur… ? Etc.

Enfin, avant de vous rendre chez un avocat du dommage corporel à Paris, vous pouvez déjà commencer à préparer votre dossier en réunissant les documents suivants, selon votre situation…

Victime d’accident, voici ce que vous pouvez préparer

Si vous avez subi un accident de la route, pensez à apporter : 

–       Le triplicata de l’accident. Soit le constat établi par la police, le document sur lequel apparaissent les parties en cause et l’assureur du véhicule. Connaître la compagnie d’assurance permettra d’avancer plus vite. Par ailleurs, la plupart des victimes d’accident de la circulation n’ont pas de souvenirs précis des faits (c’est normal, compte-tenu du choc subi). Ce constat est donc important pour y voir clair.

Victime d’un accident de la vie courante, ces documents peuvent aider :

–       Les récits écrits des témoins de la scène (passants, proches, commerçants, etc.). Si vous avez les numéros de téléphone de témoins (certains peuvent vous l’avoir donné d’eux-mêmes), contactez-les pour obtenir leur version par écrit.

–       Le rapport d’intervention des pompiers peut être utile également. Il peut contenir des détails sur la cause de l’accident. Vous pouvez le réclamer directement au service concerné des pompiers.

Par ailleurs, pensez également à apporter toutes les correspondances avec un éventuel assureur, si vous avez déjà été contacté(e) depuis l’accident.

Victime d’erreur médicale, vous pouvez me demander conseil pour préparer votre dossier au mieux.  

Victime d’agression : comment préparer votre rendez-vous

Si vous avez subi une agression, il n’y a pas d’assureur de l’agresseur comme il y en a pour un conducteur de véhicule. Il y a bien une enquête de police, mais qui ouvrira par la suite un procès au tribunal correctionnel. Vous pouvez donc apporter à votre avocat ce document-clé :

–       La convocation au tribunal, le courrier du procureur en cas de classement sans suite, ou tout renseignement utile sur le procès. Votre avocat mènera ensuite les démarches pour obtenir le dossier pénal complet.

Attention, dans le cas d’une agression, les délais d’indemnisation sont restreints par la CIVI (Commission d’Indemnisation des Victimes d’Infraction). Vérifiez ici que vous êtes bien dans les temps pour être indemnisé(e) par la CIVI.

Le plus important : votre dossier médical

Le cœur d’une procédure d’indemnisation reste l’expertise médicale de la victime. Pour établir vos dommages et préjudices, vous aurez besoin d’apporter le plus d’éléments de preuves possibles. Votre dossier médical est essentiel, puisqu’il fait état de votre santé et de son évolution jusqu’à votre consolidation. Voici les pièces essentielles que vous pouvez d’ores et déjà préparer :  

–       Les comptes-rendus d’hospitalisation. Pensez à les réclamer après chaque hospitalisation depuis l’accident ou l’agression.

–       Les comptes-rendus de chaque opération, à demander de la même façon.

–       Les éventuelles lettres de liaison, si vous êtes passé(e) d’un service hospitalier à un autre. (À demander à l’hôpital également).

–       Les comptes-rendus d’examens (IRM, radios et autres : pensez à apporter le compte-rendu qui permet de lire l’imagerie).

–       Les arrêts de travail.

–       Vos ordonnances de médicaments depuis l’accident.

–       Les éventuels certificats médicaux si vous avez consulté depuis.

–       Le certificat de suivi psychologique (si vous consultez un spécialiste, il atteste ainsi qu’il vous suit et des syndromes qu’il traite avec vous).  

Votre avocat transmettra ensuite votre dossier à un médecin conseil de sa connaissance dans le département, qui vous suivra – et vous défendra – tout au long de la procédure d’indemnisation.

Bien évidemment, vous n’êtes pas tenu(e) d’avoir toutes ces pièces dès votre premier rendez-vous. Cette liste vous aide à vous préparer. Plus votre dossier sera fourni, plus grandes seront nos chances d’obtenir une meilleure indemnisation. 

Faites-vous aider dès que vous le pouvez. Contactez-moi par mail ici ou par téléphone pour préparer ensemble votre premier rendez-vous.

S’abonner
Notifier de
guest

0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires