Hadrien Muller, avocat préjudice

Avocat spécialisé en préjudice corporel

Diplômé en évaluation des traumatismes crâniens

Accident de la route : que devez-vous exiger de votre avocat ?

Avocat accident de la route grave : que devez-vous exiger de lui ?

Vous avez été victime d’un grave accident de la route ? Vous avez été blessé(e) ou hospitalisé(e) ? Peut-être l’êtes-vous encore ?

En même temps que vous vous remettez, vous savez qu’une épreuve vous attend : la procédure d’indemnisation auprès des assureurs. Et pour ne pas l’affronter seul(e), vous allez vous faire assister d’un avocat.

Que devez-vous exiger de votre avocat accident de la route pour être bien défendu(e) ? Avant tout, qu’il sache vous rassurer…

Vous avez déjà subi le choc de l’accident et vous devez vivre avec ses conséquences sur votre vie. Vous avez donc d’abord besoin qu’on vous décharge d’un poids, plutôt que de vous en ajouter.

Une expertise en dommages corporels

C’est une évidence, mais cela ne fait pas de mal de le rappeler.

Pour être bien défendue, la victime doit avoir le bon avocat. Et elle doit perdre le moins de temps possible.

Aussi, sachez ce que vous devez chercher : un avocat spécialisé dans l’indemnisation du préjudice corporel.

Cela signifie qu’il connaît parfaitement le terrain. Il sait comment pensent les compagnies d’assurances, est familier des décisions des cours d’appel de sa juridiction et d’ailleurs, et il peut vous obtenir la juste indemnisation du préjudice.

Avocat accident de la route à Paris, avocat accident de la route à Marseille, à Toulouse ou à Lyon, le meilleur avocat pour accident de la route, c’est également celui qui sait établir avec vous une relation de confiance au plus vite.

Un point clair sur la situation

De votre part

Une qualité essentielle de votre avocat en accident de la route, c’est son écoute.

Il doit recueillir votre histoire, votre récit de l’accident, vos blessures, votre hospitalisation, etc.

Vous étiez cycliste et avez été renversé par une voiture ou un camion ? Vous étiez piéton ? Passager ? Vous avez été atteint(e) dans votre intégrité physique et souffrez peut-être de troubles psychiques (traumatisme crânien), vous avez besoin de l’aide ou l’accompagnement d’une tierce personne… Tous les détails comptent.

Ce récit est extrêmement important pour la suite.

Si vous avez déjà été contacté(e) par l’assureur du responsable de l’accident, par exemple, il y a urgence à ce que votre avocat reprenne les choses en mains. Plus encore si vous avez reçu une proposition d’indemnisation.

Un bon avocat vous écoutera patiemment, et il n’hésitera pas à compléter votre récit avec des questions précises.

De la part de votre avocat accident de la route

Une fois informé de votre situation, c’est à votre avocat de vous informer sur ce qui vous attend. Il va donc d’abord résumer pour vous les étapes-clés à venir. Le dossier médical à préparer, votre rendez-vous avec un expert médical, la possibilité du tribunal, etc. …

Vous pouvez exiger de votre avocat qu’il reprenne avec vous ce briefing avant chaque moment crucial. Un bon avocat le fera naturellement, pour vous proposer le meilleur accompagnement.

Demandez-lui également d’être clair sur ses honoraires.

Un rôle de traducteur…

Votre avocat accident de la route est votre traducteur. C’est-à-dire qu’il doit pouvoir vous expliquer clairement les choses. Vous n’êtes pas expert(e) en droit de l’indemnisation, droit du préjudice corporel, dommages corporels, compagnies d’assurances, droit des victimes, etc.. Rien de plus normal à ce que vous soyez perdu(e) !

Son travail envers vous consistera bien sûr à vous défendre et, pour ça, à vous informer sur la nature du terrain sur lequel vous êtes en train de jouer.

Ce n’est pas à vous de manipuler des concepts comme les « préjudices patrimoniaux », « la perte de chance », « le déficit fonctionnel », et autres postes de préjudices, les « tiers payeur », la « Nomenclature Dintilhac » ou encore « la Loi Badinter ». Pourtant, ils sont essentiels dans votre dossier de réparation du dommage corporel.

Vous devez donc exiger de votre avocat qu’il sache vous traduire, dans un langage et des concepts qui vous sont accessibles, ce qu’il se passe et ce qui vous attend.

… et d’interprète

En tant que victime d’un accident de la route grave, vous souffrez de plusieurs handicaps :

  • vous ne savez pas forcément définir et nommer tous les dommages que vous avez subi ;
  • vous pouvez être centré(e) sur certaines de vos souffrances, ce qui est normal (souffrance moral, le choc de se voir diminué(e), etc.) ;
  • si vous avez subi un traumatisme crânien, vous pouvez ne plus être totalement vous-même.

Tout cela fait que vous n’êtes pas à même de vous défendre vous-même.

Et on ne parle pas de vous défendre devant un tribunal ou frontalement avec l’assureur.

Votre première défense à assurer est plus insidieuse. Il s’agit de la visite médicale en vue d’obtenir un rapport d’expertise sur votre état.

Le médecin-expert mandaté par l’assurance vous examine et vous questionne, mais c’est très rarement suffisant pour monter un dossier qui vous rende justice. Et qui vous permette ensuite de réclamer une juste indemnisation des préjudices.

C’est là que votre avocat accident de la route intervient comme interprète, aidé d’un médecin-conseil. Votre avocat doit pouvoir vous guider lors de cette visite (ou de la contre-visite d’expertise judiciaire), et bien la préparer avec vous au préalable. C’est l’unique moyen de pouvoir traduire tous vos maux, dommages, séquelles et souffrances en préjudices, avec exactitude.

Une bonne défense sur la durée

Terminons enfin sur une autre évidence : votre avocat idéal doit évidemment savoir vous défendre tout au long de la procédure d’indemnisation.

Obtenir réparation des préjudices peut s’avérer long (plusieurs années après l’accident). Pendant ce temps, vous ne verrez pas votre avocat toutes les semaines ni tous les mois. Ce qui ne veut pas dire qu’il ne travaille pas pour vous.

Vous pouvez exiger de votre avocat qu’il vous informe sur l’avancée de votre dossier, si cela vous rassure. Un bon avocat répondra à vos questions à tout moment, tout au long de la procédure.

Pour tenir la durée, votre avocat peut faire pour vous une demande de provisions. Celles-ci seront simplement prélevées sur le montant de l’indemnisation finale.

Si votre dossier arrive au tribunal, c’est plutôt une bonne chose pour vous. Là encore, vous pouvez exiger de votre avocat qu’il vous explique et vous traduise la situation si vous en doutez.

Avocat de victime d’accident de la route : sa qualité principale

Pour résumer, la première chose que vous devez exiger de votre avocat, c’est la confiance. Il doit vous inspirer le sentiment d’être écouté(e), protégé(e) et bien défendu(e).

Et cela se manifestera à travers toutes ces étapes de votre dossier.

Si vous venez de subir un accident grave de la route, contactez un avocat spécialisé au plus vite.  

Contactez ici un avocat spécialiste de l’indemnisation des victimes de préjudices corporels.

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires